» » » Infirmières japonaises taillent des pipes à leurs patients

Infirmières japonaises taillent des pipes à leurs patients

Posté dans : Porno japonais | 1

Vidéo porno japonaise : 26 mn. Allez en voyage au Japon peut conduire à l'hôpital. Un petit bobo et vous voila perdu, malade. Heureusement, les infirmières japonaises sont très compétentes et si vous avez la chance d'avoir deux spécialistes pour s'occuper de vous, vous devriez rapidement vous sentir beaucoup mieux.

Dans cette vidéo porno japonaise tournée en POV, vous êtes face à deux infirmières japonaises, blouse blanche et coiffe sur la tête. Après les questions de rigueurs, les deux jeunes femmes commencent à vous ausculter. Rapidement, elles trouvent la source du problème. Un manque de vigueur qu'elles vont rapidement vous faire retrouver. Pendant que l'une d'elle vous masse le torse, l'autre commence à vous faire une bonne pipe, avalant bien votre queue pour que la raideur soit au maximum. Les deux belles salopes d'infirmières ne vont pas s'arrêter là. Il faut que vous soyez bien dur.

Elles font preuve de beaucoup de dévouement pour que votre état s'améliore et les "slurp" à chaque fois qu'elle vous pompe la bite en dise beaucoup sur son efficacité. Comme le traitement semble commencer à faire son effet, la deuxième infirmière vient remplacer sa collègue pour plus de fellation et de branlette. Quand cette jolie brune vous lèche le gland, vous sentez des frissons parcourir tout votre corps. Et la succession de gorges profondes qu'elle vous fait par la suite finit de vous faire redresser.

Deux infirmières japonaises très salopes

Mais à priori cela ne suffit pas et c'est ensemble qu'elles vont s'occuper de votre virilité. Une vous suce pendant que l'autre vous bouffe les couilles, les lèche et les aspire. De bonne caresses entre massage et palpation qui vont rapidement vous faire retrouver toute l'énergie qui vous manquait.
Mais nos deux infirmières japonaises sont consciencieuses et elles veulent recueillir votre foutre directement dans leur bouche pour faire des examen complémentaires. C'est beau la conscience professionnelle.

Répondre